Passer au contenu principal
CONSEILS CARRIÈRE

Rédiger une déclaration de philosophie d’enseignement

Une bonne DPE est un document évolutif et un élément central de l’autoévaluation de l’enseignant.

par ALISON FLYNN, GAVAN WATSON & JAY WILSON | 06 MAR 19

En général, la déclaration de philosophie d’enseignement (DPE) fait partie des demandes d’emploi en milieu universitaire, mais là n’est pas son seul usage. Comment rédiger une DPE qui se distingue des autres? Lorsqu’elle est techniquement solide, la DPE tourne autour de l’apprenant, sert à de nombreux usages et puise dans la littérature savante sur l’apprentissage et l’enseignement. C’est un document évolutif qui peut vous aider à trouver, à conserver et à mieux exercer un emploi. En complément aux ressources actuelles, nous souhaitons ici attirer votre attention sur plusieurs éléments importants que les recommandations habituelles sur la rédaction d’une DPE omettent souvent de mentionner.

Avant de commencer à rédiger une DPE, vous devez vous poser la question suivante : quels sont les objectifs et le niveau de connaissance de vos étudiants? Que savez-vous de leurs antécédents et de leurs besoins? Réfléchissez à la manière dont vous pouvez utiliser cette information pour créer un milieu d’apprentissage équitable, accessible, inclusif, diversifié et adapté aux cultures. Comment aiderez-vous les apprenants à réaliser leurs objectifs en matière d’éducation? Nul ne peut enseigner sans tenir compte des apprenants. À cet égard, la littérature sur l’enseignement et l’apprentissage constitue un point de départ important.

Une démarche savante

Pour effectuer des travaux de recherche dans une discipline, une méthode savante est de mise. Selon nous, la même démarche devrait être appliquée à la rédaction d’une DPE. Une philosophie d’enseignement devrait expliquer comment son auteur intègre la littérature sur l’enseignement et l’apprentissage de façon savante dans ses pratiques d’enseignement. Une DPE qui témoigne d’une confiance excessive portée à l’enseignement intuitif indique que son auteur sert mal ses apprenants, au même titre que l’intuition peut suggérer que les étudiants retiennent mieux l’information lorsqu’ils utilisent un certain type d’apprentissage, malgré le manque de données probantes appuyant cette hypothèse.

Objectifs et contextes différents

Une DPE peut être exigée pour plusieurs processus collégiaux, notamment l’attribution des permanences et des promotions, mais ses usages ne sont pas tous aussi déterminants. La déclaration d’enseignement sert aussi de document de réflexion, adapté et modifié au fil du temps, et joue un rôle central dans l’autoévaluation des enseignants. Lorsqu’elle est mise à jour régulièrement, la DPE rend compte de l’évolution de l’auteur dans son rôle d’enseignant. En outre, une bonne DPE est souvent un facteur déterminant dans l’attribution des prix d’enseignement, car elle rend compte de la capacité du candidat à communiquer ses impressions sur sa profession.

Évidemment, personne ne veut d’une DPE qui soit terne et stéréotypée, et il existe de nombreuses façons de rendre une déclaration intéressante. Demandez-vous comment votre DPE pourrait servir à amorcer un dialogue sur l’enseignement et l’apprentissage. Votre DPE doit mettre en évidence votre contexte d’enseignement, votre personnalité et vos expériences en classe. Connaissez-en les destinataires : écrivez-vous à vos pairs dans le cadre d’une demande de bourse ou plutôt à vous-même dans le cadre d’une réflexion critique sur votre façon d’exercer la profession?

Les étudiants forment un groupe de destinataires souvent mal décrit dans la littérature. Communiquée à vos étudiants, votre DPE peut vous aider à expliquer l’approche particulière que vous adoptez en classe. Bien que toutes les DPE comportent des similitudes, chacune porte la marque de son auteur et gagne à s’appuyer sur l’activité savante.

Vous n’avez pas besoin de vous y dépeindre comme le professeur parfait – un professeur plaît rarement à tous ses étudiants. Alors que nous changeons au fil des ans, nos capacités et nos démarches d’enseignement évoluent également : nous vivons de nouvelles expériences, essayons de nouvelles façons de faire et relevons différents défis. Votre déclaration devrait exprimer le passé, le présent et l’avenir de votre philosophie d’enseignement – autrement dit, votre évolution à titre d’éducateur. En quelque sorte, elle doit être l’incarnation de vos pratiques en classe. Votre DPE n’est authentique que si vous êtes le reflet de ce qu’elle contient.

Un exemple de bonnes pratiques professionnelles

L’attention que vous prêtez à votre DPE au fil du temps exerce une influence déterminante sur vos étudiants. Vous appliquez de bonnes pratiques professionnelles et repensez vos démarches. L’aspect humain de vos relations avec vos étudiants a une portée beaucoup plus vaste que vous l’imaginez. Vous enseignez à de futurs étudiants aux cycles supérieurs à soutenir vos travaux et ceux de vos collègues. Vous les préparez à la vie professionnelle et contribuez à leur évolution en tant que citoyens.

Et pour ce qui est d’avoir une DPE qui se distingue, vous seul pouvez enrichir de vos expériences, de votre personnalité, de votre expertise et de votre démarche le milieu d’apprentissage et d’enseignement dans lequel vous évoluez. Faites-le sans réserve. Pour nous, la DPE a été l’occasion d’analyser en profondeur notre enseignement, de participer à des activités savantes sur l’apprentissage et l’enseignement, de méditer sur l’innovation et, enfin, d’améliorer notre soutien aux étudiants durant leur apprentissage.

Alison Flynn est professeure agrégée de chimie et de sciences biomoléculaires à l’Université d’Ottawa. Gavan Watson est directeur du Centre pour l’innovation en matière d’enseignement et d’apprentissage et vice-recteur adjoint aux études, à l’enseignement et à l’apprentissage à l’Université Memorial. Jay Wilson est professeur agrégé et responsable des études de programmes à l’Université de la Saskatchewan.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »