Passer au contenu principal
Responsabilités potentielles

Établir un plan efficace pour terminer son doctorat

Une planification réfléchie peut vous aider à définir vos priorités et à gagner du temps à long terme.

par JACQUELYN BRINKMAN | 21 AOÛT 18

Je viens d’une famille de planificateurs. Ma mère soutenait « Si tu ne planifies pas, rien ne se fera ». Qu’il s’agisse de planifier des vacances en famille jusqu’au moindre détail ou d’organiser une fête pour ma remise de diplôme ou un tournoi de curling local, ma mère était passée maître dans l’art de la planification. Pourquoi je vous raconte tout ça?

Quelques années plus tard, aux études supérieures, je mettais en pratique cette formation héritée de mon enfance. La biologie moléculaire étant mon outil, il était impératif pour réussir au laboratoire que mon travail soit méticuleusement planifié et documenté. Ma capacité d’organisation, jumelée à mon expérience technique, m’a aidée dans la conception et l’exécution d’expériences, et mon cadre de planification m’a aidée à trouver un équilibre entre les laboratoires, les cours, mon travail d’assistante à l’enseignement, bien manger et avoir du plaisir.

Déterminée, mais souple

Dans mon monde idéal, tout étudiant aux cycles supérieurs devrait avoir un plan pour guider ses activités et en faire le suivi. La tâche n’a pas besoin d’être accablante.

Lorsqu’il nous arrive de perdre le rythme, un plan peut aider à se reprendre en main. À d’autres moments, lorsqu’on a besoin de se concentrer, un plan peut nous aider à respecter une échéance ou à terminer un article. De nombreuses occasions se présentent aux étudiants aux cycles supérieurs : les comités, les exposés, les séminaires, les activités sociales, etc. Un plan peut même aider à déterminer quand accepter de participer à de telles activités et, surtout, quand refuser.

Un plan efficace

Allons-y! Sur une grande feuille de papier ou dans un document électronique, ce que vous préférez, inscrivez les années de votre programme d’études et ajouter les points suivants à votre échéancier :

Vos incontournables : Qu’est-ce qui est essentiel pour obtenir votre diplôme d’études supérieures? Répondre aux exigences du programme. Les exigences du programme sont à la base de votre plan de réussite qui peut comporter :

  • des cours
  • des réunions de comité
  • des examens / des évaluations
  • un plan de recherche
  • la rédaction d’une thèse ou d’un mémoire
  • la date de l’obtention du diplôme

Vos aides : Qu’est-ce qui peut vous aider à exceller sur le plan intellectuel pendant vos études supérieures? Ces aides varient selon votre programme et votre discipline, mais peuvent comporter :

  • du financement (demandes de bourses, dates butoirs)
  • un poste d’assistant de recherche ou d’enseignement
  • la participation à des conférences (régionales, nationales ou internationales), la rédaction de résumés, et possiblement du financement pour les déplacements)
  • des publications évaluées par les pairs
  • les occasions de faire part de vos travaux : les présentations orales ou par affiches lors de conférences ou au département, des articles dans un bulletin ou sur un blogue, participer aux concours Ma thèse en 180 secondes, au concours national du CRSH J’ai une histoire à raconter, ou à La preuve par l’image du CRSNG).

Ces deux premières catégories vous serviront de guide aux études supérieures et aideront à établir l’ordre du jour pour votre prochaine rencontre avec votre superviseur ou avec le comité.

Diplômés, prêts, partez!

Voici venu le temps de s’arrêter et de s’autoévaluer. Rendez-vous au centre des carrières de votre université et demandez-leur s’ils ont un questionnaire en ligne sur le développement personnel ou lisez des ouvrages comme Designing Your Life. Ces outils peuvent vous aider à mieux cibler les options de carrière qui vous conviennent, que ce soit dans le milieu universitaire ou à l’extérieur de celui-ci. Ils vous aideront aussi à trouver de nouvelles possibilités à ajouter à votre plan :

Vos besoins et vos désirs : Quelles compétences ou quelles expériences devriez-vous privilégier pendant vos études et qui vous aideraient à réussir une fois vos études terminées? Selon votre échéancier, comment les activités suivantes peuvent-elles s’intégrer à votre parcours aux cycles supérieurs?

  • développement professionnel
  • orientation professionnelle
  • stage, programme coopératif, apprentissage intégré au travail
  • travail au Canada ou à l’étranger (dates butoirs)

Vos souhaits : Qui vous appuiera pendant et après vos études supérieures? Un réseau de relations professionnelles et personnelles peut être d’un grand secours. Songez à ajouter les éléments suivants à votre plan :

  • participer à des rencontres de réseautage pour rencontrer des gens lors de conférences et d’activités sociales ou universitaires.
  • devenir membre d’une association professionnelle. Plusieurs offrent des taux étudiants et proposent des activités et des ateliers professionnels.
  • faire du bénévolat. (Aider une organisation dans le besoin tout en acquérant de l’expérience et en tissant des liens.)

Une fois votre plan bien établi, revoyez-le une ou deux fois par année pour faire un suivi de vos progrès, et ajustez-le au besoin. Soumettez-le aussi à votre superviseur ou à des collègues pour recueillir leurs commentaires et savoir s’il y manque quelque chose, si vous en faites trop, si cela vous convient, etc.

Fragmenter

Établir un horaire hebdomadaire ou mensuel structuré peut vous aider à atteindre les objectifs à long terme de votre plan.

  • Prévoyez du temps pour les cours réguliers et les séminaires, pour la recherche, et pour les lectures et la rédaction quotidiennes ou régulières.
  • Prévoyez du temps pour l’exercice, le sommeil et la planification des repas.
  • En fonction de l’étape où vous en êtes dans votre programme d’études, prévoyez du temps pour rédiger des demandes de bourses d’études, assister à des ateliers de perfectionnement professionnel ou faire une entrevue.
  • Si vous éprouvez de la difficulté à tenir vos résolutions, joignez-vous à un groupe de rédaction ou faites des projets avec un ami pour vous entraîner ou pour partager un repas.

Devenir professionnel

Être en mesure de planifier son horaire et d’établir des priorités avec assurance vous ouvrira les portes de toute une variété de carrières. Des organisations comme le Centre national de perfectionnement des professeurs et de la diversité offrent aux professeurs des webinaires et des conseils sur la manière de réussir dans le milieu universitaire. Leur force réside d’ailleurs dans la planification stratégique de la semaine, du semestre et de l’année universitaire afin d’aider les professeurs à trouver un équilibre entre leurs responsabilités, à se ménager du temps pour l’écriture et à gérer leur stress. Également, le personnel universitaire est invité à établir un plan de carrière stratégique par l’entremise des ressources humaines et des associations professionnelles. Plusieurs organisations exigent de leurs employés qu’ils soumettent des objectifs personnels rattachés à ceux de l’organisme, évalués annuellement et qui se traduisent parfois par des indemnités salariales.

Qu’attendez-vous pour établir votre plan et perfectionner les compétences qui vous permettront de réussir, quoi que vous fassiez? « Maman a raison » après tout!

À PROPOS JACQUELYN BRINKMAN
Jacquelyn Brinkman
Jacquelyn Brinkman est gestionnaire du programme Graduate Pathways to Success à la faculté des études supérieures et postdoctorales de l’Université de la Colombie-Britannique. Elle possède une maîtrise ès sciences en biologie de l’Université McGill.
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *