Passer au contenu principal
Cap sur les compétences

Programme intensif de rédaction : élaborer un calendrier de cours

Élaborer un calendrier de cours réaliste pour vous et vos étudiants.

par LOLEEN BERDAHL | 03 AOÛT 21

Mon dernier cours était parfaitement planifié : j’ai offert une séance récapitulative qui reliait tous les concepts abordés aux objectifs d’apprentissage du cours, expliqué la structure de l’examen final et fourni des conseils d’études. J’ai conclu en disant : « J’ai été ravie de vous enseigner pendant cette session. Nous nous reverrons à l’examen final. »

Silence gênant.

Un étudiant finit par prendre la parole. « Professeure Berdahl, a-t-il dit, savez-vous que la session se termine jeudi et pas aujourd’hui? »

Zut!

La séance d’aujourd’hui de la formation intensive sur la rédaction d’un plan de cours vous aidera à préparer un calendrier de cours qui répartit harmonieusement votre charge de travail et celle de vos étudiants tout en évitant les moments embarrassants comme celui évoqué plus hautq.

Créer un gabarit de calendrier

Pour commencer, il faut créer un gabarit de calendrier. J’utilise un tableau simple : une colonne pour la date, puis une colonne pour chaque séance (trois colonnes pour un cours de trois séances hebdomadaires, deux pour un cours de deux séances hebdomadaires, une pour un cours hebdomadaire, un séminaire ou un cours en ligne) et une rangée pour chaque semaine, sans oublier les congés et la semaine de lecture. Dans chaque cellule de cours, j’inscris les thèmes abordés, le matériel didactique (y compris les lectures obligatoires) et les dates de remise.

DatesMardiJeudi
(Une rangée par semaine)Thèmes :

Matériel didactique :

Travaux à remettre :

Thèmes :

Matériel didactique :

Travaux à remettre :

(Une rangée par semaine)Thèmes :

Matériel didactique :

Travaux à remettre :

Thèmes :

Matériel didactique :

Travaux à remettre :

Une autre option intéressante est le tableau hebdomadaire, qui classe par colonnes les thèmes abordés, le matériel didactique et les dates de remise, sans préciser les dates de cours :

Semaine et datesThèmes abordés et objectifs d’apprentissageMatériel didactiqueTravaux à remettre
(Une rangée par semaine)
(Une rangée par semaine)

Calendrier arrimé à celui de l’université :

Cette étape semble évidente, mais comme en témoigne mon expérience, il est possible de commettre certains faux pas. Assurez-vous d’indiquer :

  • Le premier jour de classe
  • Les jours fériés
  • La date de la semaine de relâche ou de lecture
  • La date butoir d’abandon du cours
  • Le dernier jour de classe
  • Toute autre date importante du calendrier universitaire

Déterminer l’ordre de présentation des thèmes ainsi que la progression de l’apprentissage

Dans certains cours, l’organisation des thèmes est simple : le thème A précède le thème B et ainsi de suite. Dans d’autres cours, les enseignants ont un peu plus de liberté. Si c’est votre cas, tenez compte des éléments suivants :

  • Quels importants éléments du cours pourraient figurer en début de session pour captiver les étudiants?
  • Quels éléments du cours pourraient être placés en fin de session pour conclure sur une note positive?

Si votre cours vise l’acquisition d’une compétence, je vous invite à indiquer le tout clairement dans votre calendrier, par exemple au moyen de séances dédiées, où vous présentez la compétence aux étudiants, puis leur demandez de la mettre en application lors d’une activité pratique. Vous pouvez également intégrer l’acquisition de compétences dans des séances précises. Quoi qu’il en soit, indiquez explicitement ces séances dans votre calendrier de cours.

Une fois que vous avez décidé de l’ordre de base, ajoutez les thèmes et le matériel pédagogique, mais ne vous fiez pas trop à vos dates initiales, car vous y apporterez des changements.

Prévoir des cours de transition

Plutôt que de parcourir les thèmes dans l’ordre prévu, envisagez d’intégrer des transitions ou encore des cours tampons pour pallier les imprévus.

Les transitions assurent le passage naturel d’une notion à une autre. Par exemple, si vous examinez le contenu de votre cours et que vous voyez qu’il y a essentiellement trois grands thèmes, vous pouvez planifier des cours de réflexion lors des transitions entre ces thèmes. Les étudiants peuvent alors travailler ensemble pour synthétiser le contenu des cours précédents tout en cherchant à tisser des liens avec les objectifs d’apprentissage du cours.

Les cours tampons sont utiles pour le rattrapage nécessaire en cas d’annulation de cours ou d’imprévus (absence de l’enseignant pour maladie ou pour problèmes de garde d’enfants, fermeture de l’université en raison d’une tempête ou d’un bris d’une conduite d’eau ou tout autre incident). Ces cours peuvent également servir à revenir sur un thème particulièrement ardu ou vous permettre de rattraper votre retard si vous avez un peu dévié de votre calendrier. Pendant le trimestre, si vous constatez que le cours tampon est inutile (aucune séance annulée, étudiants assidus, respect de la matière prévue au calendrier), vous pouvez transformer ces séances en ateliers pratiques, en période de questions pour les étudiants, en séance de révision ou simplement annuler le cours et le remplacer par des heures de bureau supplémentaires.

Lorsque vous envisagez d’intégrer des cours de transition ou tampons, ayez en tête votre charge de travail, celle de vos étudiants et le bien-être de tous. Amanda Bittner, professeure de sciences politiques à l’Université Memorial, recommande de prévoir des semaines de réflexion pour donner aux étudiants plus de temps pour s’approprier le contenu du cours et rattraper leur retard. Cette idée peut s’avérer utile pour votre propre cours.

Lorsque vous avez décidé si vous souhaitez utiliser des cours de transition ou tampons et à quelles fins, intégrez-les à votre calendrier. À ce stade, vous constaterez peut-être que vous devez faire des choix difficiles quant au contenu de votre cours. Les objectifs d’apprentissage établis lors du premier jour de cette formation intensive sur la rédaction d’un plan de cours vous aideront à trouver un juste équilibre entre le contenu incontournable et le contenu en surplus.

Ajouter les dates de remises des travaux

Lors de la troisième journée de la formation intensive sur la rédaction d’un plan de cours, vous avez déterminé vos travaux obligatoires. Maintenant que le contenu du cours est en place, vous êtes maintenant prêt à ajouter les évaluations au calendrier de cours. Voici quelques pistes à considérer :

  • Assurez-vous qu’au moins une évaluation importante soit corrigée et remise à l’étudiant avant la date limite d’abandon du cours.
  • Prévoyez des intervalles réalistes entre les travaux à remettre, à la fois pour ne pas surcharger les étudiants, mais aussi pour que vous et vos auxiliaires d’enseignement puissiez respirer entre les corrections de travaux.
  • De nombreux enseignants exigent un gros travail de fin de session. Vous voudrez peut-être aller à contre-courant et déplacer la date de remise plus tôt dans la session.
  • Modifiez les valeurs par défaut (définies par le système de gestion de l’apprentissage) du message affiché à la date de remise d’un travail. Pensez à expliquer certains choix d’échéances (par exemple : « Les travaux doivent être remis à 13 h parce que je corrige l’après-midi. »)
  • Pensez à votre propre charge de travail lors du choix de ces dates. Si vous ne voulez pas corriger pendant la semaine de relâche, n’inscrivez pas un travail à remettre immédiatement avant cette semaine à votre calendrier. Surveillez les dates de remise des travaux de vos autres cours ainsi que vos propres échéances importantes (dates butoirs de demandes de subvention ou de remise de manuscrit, conférences, activité personnelle).

Examinez le calendrier de votre cours dans son ensemble

Une fois tous les éléments en place, faites une pause, puis réexaminez votre plan de cours. À quoi ressemble la charge de travail, tant pour vous que pour les étudiants? Apportez les modifications nécessaires.

Votre devoir dans le cadre de la formation intensive sur la rédaction d’un plan de cours

Voici votre devoir du jour, que vous pourrez réaliser en moins d’une heure :

  • Créez votre gabarit de calendrier (temps nécessaire : 5 minutes)
  • Ajoutez les dates imposées par l’établissement (temps nécessaire : 5 minutes)
  • Décidez de l’ordre du contenu et intégrez-le au calendrier (temps nécessaire : de 5 à 15 minutes)
  • Intégrez les dates des cours de transition ou tampons, puis ajustez les dates des cours de contenu (temps nécessaire : 10 minutes)
  • Déterminez les dates de remise des travaux, puis ajoutez-les au calendrier (temps nécessaire : 10 minutes)
  • Réexaminez votre calendrier et ajustez-le au besoin (temps nécessaire : de 5 à 10 minutes)

Une fois tous ces éléments intégrés à votre calendrier de cours, vous serez prêt à ajouter les derniers détails, que nous aborderons lors de la dernière journée de la formation intensive sur la rédaction d’un plan de cours.

Poursuivons la discussion sur le développement de compétences

Intégrez-vous des cours de transition ou tampons à votre calendrier de cours? Informez-moi de votre stratégie en laissant un commentaire ci-dessous ou rejoignez-moi sur Twitter (@loleen_berdahl) et partagez vos idées avec le mot-clic #SkillsAgenda.

J’attends vos réponses avec impatience. Prenez soin de vous, chers collègues.



À PROPOS LOLEEN BERDAHL
Loleen Berdahl
Loleen Berdahl est une universitaire primée. Elle est aussi directrice générale de l’École supérieure de politique publique Johnson Shoyama (Université de la Saskatchewan et Université de Regina), ainsi que professeure et ancienne responsable du programme de sciences politiques de l’Université de la Saskatchewan. Depuis 2016, Mme Berdahl participe à des conférences et visite des campus universitaires d’un bout à l’autre du Canada pour parler de la formation et du perfectionnement professionnels des étudiants. Ses travaux de recherche dans ce domaine sont financés par le programme de subventions Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines. Parmi ses plus récentes publications, mentionnons les ouvrages Work Your Career: Get What You Want from Your Social Sciences or Humanities PhD (University of Toronto Press; en collaboration avec Jonathan Malloy) et Explorations: Conducting Empirical Research in Canadian Political Science (Oxford University Press; 4e édition rédigée en collaboration avec Jason Roy).
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.