Passer au contenu principal

2017: Revue de l’année en enseignement supérieur

par UA/AU | 13 DÉC 17

En rétrospective de l’année qui vient de s’écouler, voici les faits saillants du magazine, soit les articles qui ont suscité le plus d’intérêt auprès des lecteurs et ceux qui ont forgé 2017. La période des Fêtes étant propice à la lecture, nous vous proposons une sélection de nos meilleurs textes à lire ou à relire.

Chaleureusement,
l’équipe d’Affaires universitaires

Articles les plus lus

Revues frauduleuses
Le nombre d’éditeurs peu scrupuleux à l’affût d’universitaires peu méfiants grimpe en flèche. Dans son article, Alex Gillis explique les tenants et les aboutissants de l’industrie des revues frauduleuses. À lire >>

Une première en analyse biomédicale
La chercheuse de l’Université TÉLUQ Neila Mezghani obtient la première chaire de recherche en analyse biomédicale au pays. À travers l’article de Véronique Morin, on découvre le parcours de la chercheuse originaire de Tunis. À lire >>

Le secret de la réussite aux cycles supérieurs
Au fil des réflexions partagées avec des étudiants de disciplines et d’universités variées, Sara Mathieu-C., cofondatrice de Thèsez-vous, a dégagé ces quatre « logiques » de la réussite qui méritent qu’on s’y attarde. À lire >>

Pavillon Roger-Gaudry, Université de Montréal. Photo par Amélie Philibert

Articles les plus partagés

Découvrez les œuvres d’architectes de renom comme Douglas Cardinal, Ernest Cormier, Ron Thom et Arthur Erickson en plongeant dans l’article de fonds au sujet des 8 édifices universitaires emblématiques du Canada.

Comment expliquer que davantage de chercheurs francophones choisissent de publier leurs articles scientifiques en anglais? Un sujet qui a particulièrement intéressé les lecteurs d’Affaires universitaires. Lisez l’article de Jean-François Venne pour en apprendre plus sur ce dilemme.

Lorsqu’il est question d’emploi, les doctorants jonglent de plus en plus avec la surqualification, le travail hors du milieu universitaire, le décalage entre l’obtention de diplôme et les besoins du marché. Certains universitaires se sont penchés sur leurs défis d’employabilité et les moyens de faciliter leurs transitions.

Dr. Maille.

Actualités marquantes en 2017

Confidentialité des données de recherche
Dès janvier, la communauté universitaire apprenait que Marie-Ève Maillé avait entrepris un combat visant à assurer la confidentialité de ses données de recherche. Un peu plus tard dans l’année, la professeure de l’Université WesternGreta Bauer obtenait gain de cause dans un dossier similaire. À la fin mai, la Cour supérieure du Québec tranchait en faveur de Mme Maillé en affirmant qu’elle n’aurait pas à divulguer ses données confidentielles mettant ainsi un point final au conflit.

Renouvellement du leadership

La rotation des dirigeants à la tête des universités québécoises s’est récemment accentuée, mais la quête de successeurs n’est pas aisée. L’article sur le bal des recteurs au Québec donne un aperçu des raisons qui expliquent cette situation. Certains intervenants suggèrent même que la situation actuelle est le fruit de  l’énigmatique héritage du Printemps érable.

Rapport Naylor
Le rapport sur l’examen du soutien fédéral aux sciences a été rendu public peu après le dépôt du Budget 2017. Perçu comme une feuille de route pour un réinvestissement majeur dans la recherche fondamentale, le milieu universitaire a pressé le gouvernement d’y donner suite. Au cours de l’année, plusieurs chercheurs se sont exprimés quant à l’importance de réinvestir dans la recherche fondamentale. La ministre des Sciences a d’ailleurs fait une mise à jour en novembre sur les recommandations du rapport Naylor.

Rédigé par
UA/AU
Missing author information
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *